Prendre le temps de comprendre… et céder tendrement!

Une matinée bien remplie, un déjeuner à l’extérieur de la maison, un retour presque chez nous en train. Je dis presque chez nous car dans ces cas-là, je prévois toujours de prendre le temps et de finir le chemin à pied. Tout ça dans le but que nos deux p’tits loups aient le temps de faire une plus longue sieste dans la poussette.

Mais cette fois-là, ça ne s’est pas passé comme prévu! Ils ne se sont pas endormis dans le train et en plus, notre P’tite Lo ne voulait pas rester dans la poussette. Grosse crise, pleurs, énervements, épuisée de fatigue, tout prenait des proportions énormes. Et notre P’tit No qui n’arrêtait pas de lui dire “chut poupée, arrêteeee!” (Oui! Il l’appelle poupée. C’est chou, hein?). Lui qui voulait dormir!

J’ai tenté de la laisser marcher comme elle le souhaitait mais au bout de quelques minutes, elle voulait les bras… Et elle commence à être lourde cette chipie! Je la reposais donc très vite, ce qui engendrait une nouvelle crise de larmes, une crise de fatigue! J’ai essayé de la laisser dans la poussette mais elle hurlait, se débattait… Et J’ai cédé! J’ai cédé à son désir de ne pas être dans la poussette et à son désir surtout d’être portée.

Pas pour être tranquille, pas pour avoir enfin la paix, non! Tout d’abord, j’ai cédé pour permettre à notre P’tit No d’enfin s’endormir, se reposer. Oui, c’est ça aussi être parents de jumeaux! C’est toujours faire au mieux pour assurer le bien-être des deux tout en essayant de conserver les règles, les valeurs que nous souhaitons transmettre… Pas facile, selon les situations!

J’ai surtout cédé car j’ai compris que, seule, elle ne parviendrait pas à se calmer. Elle était entrée dans un cercle de pleurs et d’énervements tel qu’il ne lui permettait plus de faire marche arrière.

J’ai donc pris le temps, en dehors du fait de la porter, de l’apaiser. Lui dire que j’étais là pour elle en la serrant fort contre moi. Prendre le temps de lui parler calmement, de la câliner… Et elle a fini par arrêter de pleurer, elle a fini par s’endormir surtout! Finalement, c’était ce que je voulais non? Qu’elle dorme! Et notre P’tit No a pu s’endormir calmement, lui aussi, dans la poussette (poussé par tata! Oui, j’avais du renfort cette fois-là… Et ça a été d’une grande aide!). Victoire: P’tite Mam par K.O.

Alors, est-ce que dans ce cas-là on peut affirmer que j’ai cédé à son caprice? Et est-ce que c’était un caprice? (ça existe les caprices d’ailleurs? Ou est-ce une incapacité à gérer ses émotions…?) A mon sens non, non à tout! “Céder” c’est avant tout l’occasion de pratiquer et d’apprendre. En tant que maman, c’est apprendre à ne pas persister dans une voie infructueuse, source de conflits, parce que j’ai décidé qu’elle devait dormir. Essayer de comprendre malgré la situation difficile, conflictuelle, pour ne pas dire énervante! C’est prendre conscience qu’il existe bien des façons de parvenir à ses fins et les méthodes plus empathiques sont souvent celles qui fonctionnent le mieux. C’est aussi l’occasion d’apprendre à notre P’tite Lo à recouvrer son calme par le calme et la douceur, sans cris et crise! Prendre le temps surtout de communiquer autrement!

Prendre le temps pour eux, pour le bien de nous tous, aussi!
Nous, assis en pleine rue commerçante pour leur permettre de faire la sieste. Prendre le temps, pour eux, pour une ambiance apaisée, aussi!

Toujours est-il qu’elle était encore plus lourde endormie. De plus, à chaque tentative pour la poser dans la poussette, elle se réveillait et chouinait. Alors j’ai pris le temps… Encore une fois! J’ai pris le temps de m’assoir en pleine avenue commerçante, bondée, avec tata pour précieuse compagnie, pour leur permettre de dormir un peu.

Prendre le temps, pour eux! Prendre le temps c’est assez rare de nos jours et c’est essentiel, je trouve! C’est essentiel et même bénéfique afin d’éviter tout stress. Ils ont donc dormi, un peu, assez pour tenir jusqu’à la fin de la journée sans nouvelles crises de fatigue!

Et vous, vous arrivez à prendre le temps parfois?

Laisser un commentaire